Le Dandysme, partie 2: Et aujourd’hui?

Mes chères petits camarades.

Si vous êtes ici, c’est que vous avez lu l’article concernant le Dandysme et je vous en remercie sincèrement…….si vous ne l’avez toujours pas lu vous pouvez cliquer ici, la lecture ne prendra que 05  minutes et 27 secondes…

Allez hop!

Dans mon article précédent sur le Dandysme, j’ai tenu à vous en apporter la définition, car le Dandysme souffre d’une totale méconnaissance de la part du grand public et surtout des médias. J’ai donc résumé la réflexion de la philosophie dandy à travers ses quatre pères fondateurs et leurs contextes.

Mais les temps ont lourdement changés en 200 ans et je ne vous fais pas le topo, vous êtes assez grands pour le faire de votre côté…ah mais…ça va au bout d’un moment !!

Aujourd’hui je vais essayer de vous parler du Dandysme d’aujourd’hui et de ses différentes formes. Pour des raisons de maîtrise (et de préférence), je vais expressément sauter tout le XXème siècle et les mouvements qui ont accompagnés les dandys. Donc si vous vous attentiez à ce que je vous parle de Proust, de Montesquiou, de d’Annunzio, de Camus, de Dali, de Duchamp,  ou même de Bowie…et bien nope.

Alors accrochez-vous bien mes zinzin morettos, ça va faire voler des pochettes.

MONSIEUR
MONSIEUR magasine (source: pinterest)

Cette image de couverture du magasine Monsieur, n°72,  datant de novembre 2008, nous amène à plusieurs questions.


Genre pourquoi aujourd’hui particulièrement?

Parce que entre notre présent et les années 80, 90 et 2000, il y a une grosse différence. Le Dandy foisonne à l’air du 2.0 et du tout numérique, alors que durant les trois dernières décennies qui se sont écoulés, les héritiers de Brummell ne semblaient pas occuper les rues et les médias. On entendait parfois parler d’un Jacques de Bascher par ci et d’un Serge Gainsbourg par là, mais ça n’avait pas l’air d’aller plus loin.

C’est à cette même période, aux alentours de 2008, que l’on constate des magasines comme Elle, s’intéresser à un phénomène bien nouveau: le retour du Dandysme, ou l’avènement du Néo-Dandysme pour certains.

A travers son article « Dis moi oui, dandy! », la journaliste Katia Pecnik, parle d’une (ré)affirmation: « Jusqu’ici, on qualifiait de dandy le premier people venu vêtu d’une chemise blanche et capable de conjuguer le passé simple. Quelle usurpation! Mais voici revenu l’ère des vrais dandys, ceux qui font « de leur vie une œuvre d’art », selon les termes du bien-aimé Oscar Wilde. Avec leurs mèches crantés et leur redingote, ils cherchent aujourd’hui à reconquérir leur titre […] En 2008, ces jeunes ne jurent que par le style victorien et les années 30. […] Ces néodandys sont indifféremment des femmes et des hommes. La plupart revêtent leur toilette vintage à temps plein et se répandent les bonnes manières. »

Cette affirmation semble coller en tout points avec l’avènement de la Rétromania, la mode du Rétro. Et tout cela parait évident. .

Voilà plus de 10 ans que nous vivons dans un Tout avec un grand « T », où nous connaissons au quotidien des facteurs soit similaires, soit opposés comme: la Dette, le chômage, les conflits en Orient, les crises migratoires, les attentats, les extrémismes,  le renferment des régimes parlementaires, mais aussi le réchauffement climatique, la pollution des eaux, la surpopulation, le nucléaire, les risques de maladies croissantes, et encore l’Internet, le tout numérique, la Mondialisation, l’uniformisation, la société de (sur)consommation, les contrefaçons, la politique du marché, le matérialisme, pour en finir par cette logique triomphante du Toujours plus, toujours plus vite.

Voilà, bref, la liste est affreusement longue, et pour résumer, notre présent est nauséabond.

Il est donc logique d’observer que si il-y-a un présent nauséabond, il-y-a un refus, une pulsion qui souhaite rejeter ce présent. Ce rejet se traduit donc par des recherches, des envies, des besoins qui ont pour but de trouver des alternatives, et au pire des échappatoires. Pour une large majorité, cette recherche se tourne vers le passé.

Et cela produit quelque chose que nous connaissons bien : Le Rétro.

so_retro
Oui en effet, c’est ce que je viens de dire…(source: theme-wp.net)

Avec ce regard en arrière, beaucoup de personnes piochent dans un passé plus ou moins récent et se réapproprient des aspects, des cultures et des mouvements qui pourraient aider à supporter le présent, voir à l’améliorer. On voit donc en plein ère de la 4G, de la Fibre et du 1080p HD, des irréductibles qui mettent leurs smartphones de côté, pour se donner à des cours de courtoisie, d’histoire de la mode, ou de danse swing. On tire son chapeau pour saluer, on (re)porte le nœud papillon, et on (ré)écoute des vinyles appartenant à nos parents. Cette Rétromania nous amène à nous renseigner, à mieux étudier l’histoire de l’art, de la mode, du design et de la culture pop. Elle se traduit par « une ruée vers l’Or » dans laquelle s’engage le curieux, révolté par son présent, qui s’enfonce dans les mines des choses démodées pour  faire revenir  au grand jour des trésors et des façons de penser enfouies.

J’effectue cette grosse parenthèse sur la mode du Rétro car il me semble important de souligner son implication dans le « retour » du Dandysme. Et même si j’ai précisé auparavant que le Dandysme existe déjà depuis 200 ans, et qu’il ne s’agit pas d’un style rétro, il reste quand même indissociable de cette mode/mouvance qui a participé à sa réaffirmation.

Cette aussi pour cette raison que la redéfinition du Dandysme est compliquée aujourd’hui. Le Dandy vit son présent, théorise son monde, invente même la mode. On voit mal qualifier le « style » de Brummell ou de Wilde comme un style rétro, puisqu’il s’agit d’une façon de s’habiller selon le temps présent…

giphy c
Vous me suivez toujours là? (Source: Giphy)

Mais n’en déplaise à François-Joseph Daehn qui proclame que « les dandys sont morts et enterrés. Tous sans exception », le Dandy est toujours vivant aujourd’hui, et comme toute être qui vit, il évolue.

Je ne rentrerai donc pas dans ce débat sur la question du vrai ou du faux Dandysme, car ce serait brasser de la fumé pour rien. Les dandys d’aujourd’hui sont multiformes, et ont élargis l’arbre généalogique se basant sur Brummell. Le contexte d’aujourd’hui offre une ribambelle de choix et d’occasions pour le dandy  de s’affirmer.


Que fait un dandy aujourd’hui?

Voilà bien longtemps maintenant que le Dandy n’est plus uniquement issu d’une caste sociale urbaine et aisée. Il est désormais tout-terrain. Il peut surgir de toutes les couches de la société s’armant de temps, de patience, de culture et de moyens, si bien-sûr les conditions lui sont favorables. Et c’est ce mot d’ordre qui triomphe parmi les néodandys: l’Élégance morale ne doit pas avoir de rang social et ne doit pas être une affaire  de compte en banque (même si cela aide).

Bien que l’on associe aussitôt aujourd’hui le Dandy à la richesse et à la haute-bourgeoisie, il est intéressant de se pencher sur les expériences de ceux qui sont issus de milieux plus modestes. Il est coutume aujourd’hui de voir des novices s’affirmer par leurs propres moyens.  Ils portent des costumes premiers prix en polyester de chez Jules ou de chez Kiabi comme si ils portaient des costumes sur-mesure taillés à Savile Row. Ils testent, ils fouillent dans les bibliothèques, les greniers, les fins de séries et les brocantes, à la recherche d’objets, de livres dédiés au beau. ils sont en quête d’habits pour expérimenter de nouvelles façons de se mettre en valeur. Ils contournent parfois les grands magasins conventionnels à la recherche de la pièce rare.

Le Dandy est dépossédé de ses origines bourgeoises car il peut être issue de toutes les couches de la société. Cependant l’imaginaire collectif le rattache aussitôt à l’image de la haute bourgeoisie ou même de la noblesse. Le sujet de l’argent est presque toujours énoncée quand on s’adresse aux dandys surtout quand il s’agit de leurs habits. Pourtant une majorité de dandys n’est pas intéressée par les grandes marques ou la richesse des vêtements chères. Certains commandent sur Ebay, d’autres vont chez Devred1902, et quelques irréductibles parcourent les brocantes à la recherche d’habits antiques.

Le Dandy d’Aujourd’hui, paradoxalement, s’affirme d’avantage sur le net. Il utilise les bien-faits des réseaux sociaux pour correspondre avec d’autres compatriotes de Beauté du monde entier. Facebook, Tweeter, Instagram, ou même Tumblr peuvent devenir ses moyens pour parader. Il peut poser, faire son paon, devenir le mannequin de la vie de tous les jours. Les réseaux sociaux constitueraient aujourd’hui le nouveau miroir devant lequel le Dandy vit et dort si on reprend l’expression de Baudelaire.

Il se constitue en groupe, en réseau, se rassemble dans des clubs, dans des festivals, ou tout simplement dans la rue. A l’extérieur, il s’affiche sur son territoire, devient la curiosité touristique de son quartier, qu’il soit de Paris, de New-York, de Londres, de Berlin, de Tokyo, de Brazzaville, de la Havane et même de Bonnat. Sa distinction donne l’impression qu’il échappe au « troupeau », mais ne se donne pas en spectacle pour autant. C’est un élément à part de la société mais qui se fond pourtant bien dans le décor, qui vit sa vie et essaye d’enchanter celle des autres.

Il se veut polyvalent et s’empare de la vie sociale-professionnelle comme il le peut. Il peut être artiste peintre, auteur, acteur, poète (pour les puristes). Mais il peut être journaliste, chargé de communication, financier, chercheur d’emplois, étudiant, enseignant, animateur, dessinateur de Bande-dessinés. Mais il peut être sans-soucis ouvrier, boucher, psychologue, ancien taulard, bénévole dans l’associatif, campagnard à souhait. Enfin bref, le Dandy contemporain ne semble pas se fixer de limites, et peut s’adapter à des métiers totalement différents, des métiers qui leurs permettrait de subvenir à sa quête du Beau. C’est un saumon capable de nager dans toutes les rivières en amont.

(Sources: télérama.fr & blogspot.fr)

Là vous avez un exemple de diversité entre un Cédric Villani, à gauche, mathématicien de renom, auteur de « Théorème vivant » et à gauche, un Ludovic aka Black Dandy ancien détenu carcéral devenu universitaire spécialisé dans la philosophie.


Comment se distinguent les dandys de nos jours?

Mais comment reconnaitre un Dandy dans la rue? Est-ce qu’il s’agit bien d’un Dandy? S’habille-t-il de façon si particulière et significative?  Voici quelques images préventives histoires de vous mettre en garde. Si vous croisez un ou plusieurs individus présentant ces caractéristiques là, il vous serait vital de changer de trottoir et de composer le   0 800 800 813 456 223 (Sérieux, si vous êtes vraiment en train de composer ce numéro, cessez cette lecture, éteignez votre appareil et sortez prendre un peu l’air.)

A travers ses recherches, le Dandy s’interroge les différentes façons de s’exprimer et de faire exprimer la Beauté:

a) La Simplicité

(Sources: dandyportraits.tumblr.com & Viméo)

Il peut être extrêmement simple, et épouser parfaitement son époque. Lorsqu’on souhaite cultiver le Beau, la Simplicité est souvent le meilleure parti. Le Dandy peut être à la fois formel et décontracté, il peut sans soucis rester élégant et sublime en portant un T-shirt. Il applique à la lettre l’affirmation de Cyrano de Bergerac « Moi c’est moralement que j’ai mes élégances ».

b) Le Sérieux

(Sources: claymoorslist.com & Parisian Gentleman)

Il peut être tout ce qui a de plus contemporain. Il s’habille très sobrement, le sérieux est son arme d’apparat. Son paraître s’identifie à celui de Brummell: Il est simple, mais il en impose. Ses couleurs restent le bleu marine, le gris, le blanc, le beige, et le noir. Il est souvent confondu avec les banquiers, les actionnaires, les politiques et autres cadres. Mais il conçoit ses vêtements comme un plaisir personnel, et non comme un uniforme,  et les enrichit avec des détails discrets mais présents. La distinction (re)prend son double sens: être distingué par son raffinement, et se distinguer des autres par sa différence.

c)Le Raffinement

tumblr_o1qaezfXCQ1sr973jo1_1280
(Source: dandyportraits.tumblr.com)

Il peut être tout ce qu’il y a de plus fin. Il allie sobriété et originalité, afin de faire en sorte que sa propre silhouette soit une toile à peindre. Ses nombreuses expériences vestimentaires l’amènent à faire des combinaisons de couleurs, de matière et de motif sur lui même. Il souhaite combiner à la fois le chic et la légèreté et paraitra très 2nd degré à côté des cadres en uniformes. Il agit comme un poète.

d) Le Vintage

(Sources: dandyportraits.tumblr.com)

Il peut épouser le Rétro et allier la mode du passé à l’aisance d’Aujourd’hui. Il porte un costume contemporain en tweed, affinant sa silhouette, et y rajoute un canotier, une cravate en maille, une moustache en guidon et des brogues bicolores. Aujourd’hui les tendances contemporaines se sont réappropriés l’esthétique des temps passés. Des chaines de prêts à porter comme Devred1902  font l’effort de ce regard vers le passé pour compléter le plaisir du dandy rétro. Il est le mariage parfait et hétérogène entre le Beau d’hier et le beau d’aujourd’hui.  Grace à cette esthétisation du passé le dandy enchante son présent.

e) L’Historique

(Sources: khalilmusa.com & dandyportraits.tumblr.com)

Il peut s’affirmer à travers le costume archéologique, c’est à dire le choix d’une identité vestimentaire selon une borne chronologique très précise et le respect du moindre détail sans anachronismes vestimentaires. Son regard sera totalement tourné en arrière. Il s’armera de la tenue de ses ancêtres (façon de parler) pour affronter ce monde contemporain qui le répugne tant. Avec lui, le Dandysme devient un objet de revendication visant à combattre au quotidien les effets les plus pervers de la société contemporaine. C’est un chevalier en redingote dont la quête du Beau, de l’Idéal, et du Grandiose constituent l’actuel Saint-Graal.

f) la Bohème

(Sources: pinterest & dandyportraits.tumblr.com)

Il peut afficher sa nature bohème, et entretenir une élégance décontractée, voir négligée. On sent que dans sa façon d’agir, restent ancrées l’impact des Romantiques, du Rock, et de la génération X. Il est le mauvais garçon parmi les enfants de chœur, exhibe ses tatouages qui complètent sa toile anatomique. Il est l’accentuation de la rébellion contre la morale et ajoute un côté punk à sa révolte  individuelle.

g) L’Excentricité

(Sources: dandyportraits.tumblr.com)

Il peut être le plasticien de sa silhouette, et utilise sa garde-robe comme terrain d’expérimentation pour repousser les limites de la mode et des gouts conventionnels. Il est dans l’excès le plus total. Il reflète sur lui toute la complexité de l’art contemporain ainsi que la théâtralisation de son personnage la plus assumée. En accord avec son époque, le dandy peut être son propre scénographe et son propre metteur en scène.

Voilà.

Bien sûr le Dandy ne se manifeste pas que par sa façon de s’habiller mais ces exemples là donnent une petite idée sur la manière dont un dandy peut s’exprimer à travers sa tenue. Un dandy peut porter le T-shirt et ce sera sur son savoir-être, sa façon de s’exprimer, et sur ses opinions qu’on dira « Ah tiens! Celui-là, il fait très dandy » et certains répondront « Il ne fait pas. C’est un dandy! »

Même si l’habit joue un rôle majeur dans sa vie, le dandy n’en a pas forcément besoin. Il est ce qu’il est.


Vos questions, mes réponses (si ça vous convient)

Au fur et à mesure que j’écris je me rend compte que cet article est SUPER LONG NOM D’UN CHIEN!!!

Et malgré tout, j’ai quand même l’impression d’avoir à peine effleuré la surface du sujet (si si).

Aujourd’hui nous ne pouvons plus assister à quoique ce soit sans nous poser pleins de questions et c’est tout à fait normal. Le Dandy est une curiosité, il est donc logique que des curieux se posent des questions à son sujet.

J’ai proposé à des gens de poser des questions au sujet du dandy. Je répondrai du mieux possible.

tumblr_o38bupM3z81th3xruo1_500.gif
« Vous-êtes prêts? »  -François Theurel-  sociologue et charmeur suédois ( 1927- 2555) … (Source: giphy.com)

BIEN!

Ilona Compoint:  Quelle relation sociale un dandy est-il censé entretenir avec une femme ? (Bienséance, adresse…)?

Tout dépend de l’éducation qu’a reçu le dandy durant sa vie. On assimile beaucoup la figure du dandy à celle du gentleman. Hors ce sont deux figures différentes: Le gentleman est un héritage de l’Ancien Régime (d’où le terme Gentilhomme en français). Il s’agit d’un savoir-vivre avec un code de conduite précis et dans ce code, le respect et la galanterie envers les femmes semblent primordiale (en théorie).  Le dandy lui, n’a pas de code de conduite et de bienséance à l’égard de la société. Il peut être impertinent voir arrogant envers autrui, femmes comprises dedans. Mais ça dépend, un Dandy peut se comporter comme un Lord Henry Wotton envers une femme et lui faire preuve d’insolence, mais il peut vouer une admiration et un respect sincère  envers la femme.

Denis Miramond: Quel est la démarche d’un dandy ?

giphy d.gif
(Source: Giphy)

Ça doit marcher à peu près comme ça il me semble.

Dânyèl JeäñLoh: Est-ce que le dandysme est une quête d’esthétisme ou une posture esthétique? Tu as 4 heures.

C’est d’abord une quête d’esthétisme. Le Beau pour le Beau, rien de plus, rien de moins. Et cette quête se revendique par une attitude, un savoir-être que l’on travail du matin au soir et du soir au matin. Mais tout ça se fait de manière naturelle.

Aurélia Jussan: Est-ce qu’un dandy peut être gay ?

Bien sûr. La sexualité ne change rien au dandy. Oscar Wilde qui était bisexuel, est le premier exemple qui me vient en tête et il a justement été incarcéré pour ça.

Féministe ?

Ça dépend de la personne et de ses opinions. Il peut être féministe comme il peut être sexiste. Tout simplement.

D’extrême Gauche ? D’extrême droite ?

Le Dandysme n’a rien d’une opinion politique à la base. C’est pourquoi il existe des dandys de tous les bords.

 

 

Là nous avons de gauche à droite 4 exemples de dandys aux opinions différentes:

L’écrivain français Jules Barbey d’Aurevilly (1808-1889) aurait été plutôt favorable à un retour à l’Ancien Régime et à la Monarchie Absolue.

Le poète anglais lord George Gordon Byron (1788-1824) était un libéral convaincu. Il soutenait les mouvements indépendantistes italiens comme les carbonaris avant de s’engager dans une expédition militaire pour soutenir les résistants grecs luttant contre le joug ottoman. Il y mourra d’ailleurs en martyre.

L’écrivain prussien Ferdinand Lassalle (1825-1864) était un théoricien socialiste. Proche des mouvements ouvriers, il créa l’Association Générale des Travailleurs Allemands.

Et le poète et pilote de guerre italien Gabriele d’Annunzio (1863-1938) était pour l’intervention militaire italienne contre l’Autriche durant la guerre de 14-18. Après le conflit, il monta une expédition composée de vétérans nationalistes pour prendre le contrôle du port de Fium en actuel Croatie et y fonder une cité-état indépendante. Après un an de règne, son expédition se fait dissoudre par l’armée Italienne et il retourne au pays pour devenir un des soutiens de Mussolini.

Voilà.

Technophile ?

Encore une fois oui mais ça dépend desquels. Un dandy peut voir la ruée aux I-Phones comme une aberration. Mais il peut  aussi (ré)investir dans une console de jeu et être plus ému par une œuvre vidéo-ludique d’un Hideo Kojima  que par les proses d’un John Milton.

Hispter ?

Définitivement NON. Le Hipster suit une mode. Dans 5 ans, on en entendra plus parler car on sera passé à autre chose.

Quel style de musique écoute-t-il ?

Absolument de tout. On associe le dandy à la musique classique et au jazz, mais il peut par exemple, aussi bien écouter du rock psychédélique des années 1970 que se détendre en écoutant un bon vieux Epic Rap Battle of History (je vous jure que si).

Jérémy Moulinsard: Un dandy peut-il se permettre de péter?

Oui! D’ailleurs il y a 5 min, j’ai fais Prou(s)t.

thisisnotatrueending.com me
(Source: thisisnotatrueending.com)

Romain Bethoule:  Est-ce que l’élégance actuelle, qui se réclame du dandy n’en ait pas du tout ?

Le Dandy n’a pas le monopole de l’élégance. Tout le monde peut se permettre de travailler son élégance sans revendiquer le dandysme. Regardes les hommes qui paradent à la Pitti Uomo tous ne sont pas dandys. Tout dépend de l’état d’esprit que l’on a sur le monde et sur soi-même. Une personne peut être élégante par instinct ou par travail, sans pour autant être dandy.

Est-ce que la figure du bourgeois dandy en révolte contre la société de son époque n’est-il pas le Bobo de nos jours ?

Le terme « Bobo » comme le terme « dandy », est utilisé très souvent comme un terme fourre-tout, jusqu’à en devenir très péjoratif. Mais le Bobo n’a pas pour ambition, à la base, de se vouer à l’esthétique. Bien que le rapprochement entre les deux soit amusant, il s’agit de deux choses très différentes.

Lionel ML : Que promeut le dandysme et contre quoi s’oppose-t-il ?

Si on reprend les termes de Daniel Salvatore Schiffer, philosophe ayant travaillé sur la question, le Dandysme promeut à la base, une lutte individuelle. Cette lutte se fait donc sur soi et à travers soi, pour s’opposer aux effets de la société existante: la platitude, la banalité, la morale et même l’uniformisation. Les théoriciens du « Manifeste Chap » Gustav temple et Vic Darkwood, accusent la société contemporaine et ultra-libérale de détruire l’individu, la culture, les bonnes manières et les bonnes choses. Selon eux, cette société impose une uniformisation des personnes par les fast-foods, les chaines de prêt-à-porter ou le tout numérique par exemple. Les deux hommes parlent d’ailleurs de « Vulgocratie », car pour eux, cette société n’amène qu’à la destruction et à la vulgarité. Le Dandysme est donc présenté comme un moyen de lutte contre tout ça.

Est-ce que le dandysme est uniquement masculin ? Y a-t-il des équivalent féminins ?

C’est vrai que le Dandysme fut conçu à la base par des hommes et adressé à des hommes. On associe encore cette philosophie uniquement à la gente masculine, moi le premier.

Alors que des Dandys Femmes, il y en a. Tous les textes fondateurs du Dandysme peuvent très bien s’appliquer aux femmes et si on cherche bien, il y  a des exemples marquants qui s’expriment de manières différentes.

Pinterest a
George Sand – 1804 -1876- (Source : Pinterest)

Amantine Aurore Lucile Dupin, alias George (fucking) Sand  peut être considérée comme l’une des premières dandys femmes renommées. Auteure, romancière et journaliste française, elle se crée un personnage qu’elle travaille autant en publique qu’en privé. Réputée pour son caractère et son engagement, elle participe activement à la vie intellectuel de son époque et n’hésite pas à se montrer habillée en homme, portant le haut de forme, le pantalon et la redingote aussi naturellement qu’un Alfred de Musset. Son souci pour la création d’un personnage assumé, rebelle et élégant lui vaut le titre de Dandy Femme.

wikimedia.org
Sarah Bernhardt – 1844 – 1923- (Source: Wikimedia.org)

Henriette-Marie-Sarah Bernardt alias Sarah Bernhardt. Tragédienne française de renom dans l’Histoire du Théâtre en France et même au-de-là, elle est renommée pour son personnage travaillé. Jouant à la fois sur son charisme, son caractère de Diva, son élégance et sa répartie elle se fait construire une mythologie attribuée. En tant qu’actrice, elle met son travail de savoir-être au service de son public mais aussi de son plaisir personnel. Elle se fait livrer plusieurs variétés de costumes en collaboration avec les meilleurs couturiers de l’époque et porte un excentrique costume de théâtre aussi aisément sur scène que dans la rue. Elle est « l’oseuse » qui ose tout par excellence.

radio-cannada.ca
Joséphine Baker  -1906 – 1975- (Source; radio-cannada.ca)

Freda Josephine McDonald alias Joséphine Baker, Danseuse, chanteuse et résistante américano-française. Issue du milieu ouvrier, aux origines ethniques variées, elle commence comme danseuse de rue pour ensuite finir à Broadway et à Paris. L’élévation sociale par l’art et par le personnage en gros. J’ai longtemps hésité à la citer comme exemple de Dandy Femme. Mais quand on se penche sur ses prestations, sa renommée et son engagement, on voit que cette femme utilise son personnage pour oser le charme autrement en toute élégance. Déjà flappers dans les années 20, elle se construit une identité provocatrice, rebelle, « immorale » et élégante. Une Punk de l’Entre-deux-guerres. Après avoir directement soutenu la résistance sous l’Occupation, elle met son personnage artistique et sa renommée internationale au service de la cause des afro-américains. Avec elle, un personnage travaillé peut devenir un porte-parole.

pinimg.com ok
Dita Von Teese, née en 1972, (Source: pinimg.com)

Heather Renée Sweet alias Dita Von Teese. D’ailleurs maintenant que j’y pense, tous les exemples de dandys femmes que j’ai cité portent un pseudonyme. La construction d’un personnage n’irait-elle pas jusqu’à la construction d’un nom? Bref. Déjà cette nord-américaine se distingue par sa nature à épater la galerie. Son choix de carrière en est un parfait exemple. Beaucoup de filles rêvant de gloires et de célébrités souhaitent devenir actrices, chanteuses, danseuses, auteures, stylistes. Elle? Nope, la belle dame décide de devenir stripteaseuse et de défaire les clichés autour de cette profession en l’esthétisant et le théâtralisant. Tout comme Sarah Bernhardt, Dita s’est créée un personnage qu’elle travaille naturellement du matin au soir autant sur scène que dans son quotidien. Son travail, son savoir-être et  ses shows burlesques l’ont amené à représenter LA distinction par excellence, celle qui était déjà prôné par notre cher Brummell. D’ailleurs, elle travail tellement son savoir-être qu’elle s’amuse à changer les rôles. Chaque Halloween sans exception, elle met de côté son élégance de pin-up pour se déguiser en bimbo contemporaine.

Pour les dandys comme pour bien d’autres, la construction d’un personnage sert non seulement à se distinguer des autres, mais aussi à mettre en relief la société à laquelle on appartient. Comme si on l’encourageait à se regarder elle même.

Y a-t-il différents dandysmes ? Qui peut être dandy ?

Mon cher Lionel, ces questions tombent très bien car je comptais terminer par là.

Avec des phénomènes comme la mondialisation, le dandysme s’est traduit sous différentes formes. Ces formes sont plus ou moins rattachées au dandysme comme elles ne peuvent absolument rien à voir avec cette philosophie.  Après cela dépend des avis et des interprétations. Nous avons déjà vu précédemment les différentes manières de s’exprimer en tant que dandy, mais il existe également des mouvements qui y sont liés.

Parmi ces différentes interprétations liées au Dandysme, les deux mouvements les plus connus sont:

tumblr_mgc6hgGkKH1qe0lqqo1_500
« équilibre » (Source: DycoshTV, Youtube)

La Sapologie, ou la S.A.P.E. (Société des Ambianceurs et des Personnes Elegantes). Originaire des différents pays d’Afrique de l’Ouest juste après la décolonisation, cette façon de penser le vêtement est très pratiquée en France Métropolitaine.

Ayant commencé avec le retour des troupes coloniales mobilisés en Europe, la SAPE nourrit l’image d’un homme idéal qui ne s’affirme qu’à travers ses vêtements. Que ce soit les bon vivants adeptes de l’auto-dérision ou les plus sérieux des pratiquants, les sapeurs (c’est leur nom) mettent en avant la valeur et la richesse de leurs habits afin de se valoriser eux même.

Cumulant couleurs, motifs et accessoires, parfois en équilibre, parfois en excès, ils se théâtralisent et se mettent en avant. Alors qu’en Europe du Nord, la plupart des dandys misent sur les couleurs sobres et leur discrétion, une grande partie des sapeurs se donne en spectacle et parade. Chez le Sapeur, le vêtement est symbole de gloire sociale.

A Brazzaville, ils se rassemblent dans les quartiers populaires et se mettent en avant pour défiler. Certains profitent de ces événements pour attirer l’attention sur la pauvreté dans certains quartiers. Maxime Pivot, sapeur de Brazzaville, parle d’ailleurs de créer une ONG : SOS Sapeur en Danger. Selon lui, « Le Sapeur sacrifie tout. Il sacrifie sa vie pour la Beauté, pour la Culture, mais ne gagne absolument rien en échange. »

pinterest ah ca cest sur
Non ce n’est pas une parodie de Manif de droite ^^ (Source: Pinterest)

Le Chapisme, ou la Conjuration des Anarcho-Dandys.

Mouvement né en Angleterre à la fin des années 90, il existe un manifeste rédigé par les auteurs que je vous ai cité Vic Darkwood et Gustav Temple, le mouvement Chap (Chap dans l’anglais populaire, signifie « bon gars » entre autre) se nomme aussi l’anarcho-dandysme. Il s’agit d’un mouvement qui rassemblait à la base quelques adeptes du chic anglais traditionnel et qui s’est terminé en force presque politique.

L’anarcho-dandysme se veut être une contre-culture dadaïste qui se base sur l’humour et l’autodérision. Il se sert de cet humour pour dénoncer la société contemporaine et son mode de vie aliénant. A travers un discours presque anti-libéral, l’anarcho-dandysme catégorise la société occidentale actuelle comme une « vulgocratie »: société où le savoir-vivre, les cultures nationales, l’élégance et les bonnes choses ont étés remplacés par la sur-consommation, la mondialisation, les grandes marques et le travail aliénant.

Pour lutter contre la Vulgocratie, le Chap récupère tout ce qui caractérise la culture britannique mais surtout le modèle du gentleman Anglais. Il trie, rejette le concept de classe sociale, d’argent, de snobisme, de consanguinité sociale et ne garde que les bons côtés du gentleman. Le mouvement chap se veut ouvert à tous et à toutes. Il s’organise en mouvement de lutte, va manifester pour défendre les tailleurs de Savile Row contre les géants du prêt-à-porter, organise des campagnes de contestations envers Starbucks, Macdonald, va même distribuer des vêtements en tweed dans les quartiers populaires.

Ce qui caractérise aussi le mouvement Chap, ce sont les Olympiades Chap, qui se déroulent tous les ans à Londres. Véritable festival printanier, rassemblement de sports amateurs et d’autodérision, cet événement collectif offre un nouveau point de vue sur les dandys d’Aujourd’hui.


Conclusion? (Il serait temps):

Qui sont les dandys d’aujourd’hui? Qui peut être Dandy comme dirait Lionel?

A ces questions, on est tenté d’y répondre à la fois personne et tout le monde. Le Dandysme est un état d’esprit particulier. Cet état d’esprit peut-être nostalgique, dramatique, existentielle, esthéticien, surréaliste, romantique ou autre. Alors qu’on fixe le dandysme dans une bulle d’apparence, ce dernier a éclaté en plusieurs morceaux. Certains morceaux se revendiqueront du Dandysme de base, d’autres non et c’est comme ça^^.

C’est pour cette raison que j’utilise très peu le terme de style vestimentaire pour qualifier le Dandysme. Un style vestimentaire indépendant de la Mode cyclique ou non ne contribue qu’à l’apparence de la personne qui arbore ce style. On peut arborer un style vestimentaire sans en avoir l’état d’esprit. Beaucoup de jeunes font ça, souvent parce qu’ils se cherchent encore et qu’ils cherchent d’autres manières de savoir-être. Ce n’est ni bien ni mal, c’est tout à fait naturel. Pour le cas du Dandysme comme ça peut être le cas d’autres cultures, on parlerait plus justement de contre-culture, ou d’identité vestimentaire. Le vêtement ne fait que refléter l’état d’esprit au final.

Ce qui est vital, que l’on souhaite s’initier au dandysme comme à toutes autres identités vestimentaires, c’est d’être soi-même. Se créer un personnage doit être compatible avec sa personnalité de base. Ne jamais se dire « un dandy doit faire ça, alors je fais ça et pas ça. » Sinon, à force de vouloir tant ressembler à un personnage, on finirait par devenir une caricature de ce qu’on est censé représenter. La copie de la copie. Le naturel est tout sauf à rejeter. Alors être dandy c’est du travail, c’est des lectures, c’est des expériences, c’est des fautes de gouts mais aussi c’est des fréquentations, des découvertes, des rencontres avec des gens différents et surtout, c’est rester soi-même, c’est à dire, celle ou celui qui on est à la base.

43731317
Oui je sais c’est très niais ^^ (Source: memegenerator.net)

Enfin je terminerai par une prise de conscience du Dandysme. Bien que l’on associe le Dandysme au XIXème siècle, c’est aujourd’hui que cette philosophie semble se propager le plus aisément.

Ces deux couvertures des ouvrages de Rose Callahan et de Nathaniel Adams illustrent parfaitement le Dandysme d’aujourd’hui. Le I am Dandy illustre le « retour », la prise de conscience, l’affirmation individuelle. Tandis que le We are Dandy affirme l’esprit collectif naissant, la propagation, la grande marche commune.Dans le Dandysme contemporain, on passe du « je » au « nous.

Le Dandy du XXIème siècle est pluriel ou n’est pas.


 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s